Tout savoir sur l’hygromètre à cheveux


Tout savoir sur l’hygromètre à cheveux

Bien choisir son hygromètre est important. L’hygromètre à cheveux est un appareil qui permet de déterminer le taux d’humidité présent dans l’air environnant. Son principe et son fonctionnement sont très simples. Il est même possible d’en fabriquer un chez soi. Grâce à cet accessoire, vous pourrez détecter les variations d’humidité de votre logement et agir rapidement en cas d’hygrométrie excessive.

Mais alors, qu’est-ce qu’un hygromètre à cheveux exactement ? Comment fonctionne cet appareil ? D’où vient-il ? Et surtout, comment en fabriquer un soi-même ? Vous trouverez tout ce que vous devez savoir sur l’hygromètre à cheveux ci-dessous.

Comment fonctionne un hygromètre à cheveux ?

Comme n’importe quel hygromètre, l’hygromètre à cheveux va permettre de déterminer le taux d’humidité présent dans l’air qui l’entoure. A l’inverse des modèles d’hygromètre modernes, ce dernier n’a pas besoin d’électricité pour fonctionner, mais seulement d’un cheveu. Ainsi, comme son nom l’indique cet appareil fonctionne grâce à un véritable cheveu humain. Certains appareils utilisent également un crin de cheval.

Ainsi, le cheveu humain est une substance que l’on appelle substance hygrométrique car il est capable d’absorber l’humidité présente dans l’air. Or, il se trouve que le cheveu possède la propriété de s’allonger et de raccourcir en fonction du taux d’humidité présent dans l’air qui l’entoure. Cet allongement sera d’environ de 2 % quand l’humidité varie entre 0 et 100 %. Cela signifie que si le cheveu se trouve dans un air humide, il va absorber davantage d’humidité. Il va donc se gonfler et s’allonger. Au contraire, s’il est placé dans un air sec, il aura tendance à se raccourcir. Pour information, il est préférable de choisir, si possible, un cheveu blond, qui sera plus sensible à l’humidité qu’un cheveu brun. Bien entendu, cet appareil n’est pas aussi précis qu’un hygromètre électronique. Il ne vous indiquera pas avec précision le taux d’hygrométrie de votre maison. D’autant plus qu’il est assez sensible aux variations de température. Cependant, c’est tout de même un bon moyen pour obtenir une estimation du taux d’humidité présent chez soi.

Les origines de l’hygromètre à cheveux

Si l’hygromètre à cheveux est toujours utilisé de nos jours, il peut être intéressant de s’intéresser de plus près à ses origines. Ainsi, depuis toujours les hommes se sont intéressés à leur environnement et ont tenté de prévoir le temps qu’il fera. Il faudra cependant attendre la fin du dix-huitième siècle pour assister à la naissance de l’hygromètre à cheveux. Nous devons la création de cet appareil au physicien suisse Horace Bénédict de Saussure. D’ailleurs, l’hygromètre à cheveux est encore parfois appelé hygromètre de Saussure.

C’est au cours de l’année 1783, après de nombreuses recherches que le savant a réussi à mettre au point un appareil capable de détecter les variations d’humidité avec un simple cheveu. Pour ce projet, il a collaboré avec un fabricant d’instruments scientifiques reconnu à l’époque, Jacques Paul. L’invention connu un grand succès, si bien que Jacques Paul lança la production de près de 200 appareils. Avant l’arrivée de l’hygromètre à cheveux, un appareil mesurant l’humidité avec une corde en boyau torsadé était majoritairement utilisé. En plus de ses travaux sur l’hygrométrie, Horace Bénédict de Saussure est également considéré comme l’un des fondateurs de l’alpinisme avec son exploration du massif des Alpes.

Comment fabriquer un hygromètre à cheveux ?

Si comme Horace Bénédict de Saussure vous voulez fabriquer votre propre hygromètre à cheveux, c’est tout à fait possible. Même si vous n’êtes pas un expert dans le domaine du bricolage, vous devriez y arriver sans rencontrer de difficultés particulières. Pour commencer, vous devrez vous procurer le matériel nécessaire à la réalisation de cet appareil. Ainsi, vous aurez besoin d’un long cheveu non traité, de carton, d’une canette de couturière, de punaises, d’un sèche-cheveu et d’un peu d’eau. Une fois votre matériel rassemblé, vous pourrez commencer.

Tout d’abord, vous devrez punaiser le cheveu sur toute la longueur du carton et enrouler son extrémité autour de la canette de couturière. Ensuite, vous devrez lester l’une des extrémités du cheveu avec un bouton. Vous pourrez utiliser de la colle pour que le bouton tienne bien. Puis, vous devrez découper une flèche et la fixer sur la canette, ce qui représentera le taux d’hygrométrie moyen. Pour vérifier le fonctionnement de l’appareil, vous pouvez essayer de pulvériser un peu d’eau sur le cheveu, ce dernier devrait alors s’allonger. Vous pouvez faire de même en utilisant le sèche-cheveux, celui-ci devrait alors raccourcir.

Comment bien choisir ? Hygromètre à cheveux