Qu’est-ce que l’humidité relative ?


Qu’est-ce que l’humidité relative ?

L’humidité relative est un élément essentiel à prendre en compte lorsque l’on s’intéresse plus en détails à l’hygrométrie, notamment pour mesurer le taux d'humidité dans l'air. Ainsi, il existe deux types d’humidité bien distinctes, l’humidité absolue et l’humidité relative. Cette dernière est un indicateur indispensable qui vous permettra d’étudier précisément la qualité de l’air qui vous entoure.

En effet, un air sain est primordial pour profiter d’un intérieur agréable à vivre. Avec une humidité relative trop élevée, ou au contraire trop faible, vous êtes exposé à des problématiques sérieuses, que ce soit pour votre logement ou votre santé.

Mais alors, qu’est-ce que l’humidité relative exactement ? Comment peut-on la mesurer ? Quelle est son unité de mesure ? Que peut-on faire pour la diminuer ? Rassurez-vous, vous aurez toutes les réponses à vos questions sur l’humidité relative en consultant le petit guide ci-dessous.

Comment déterminer l’humidité relative ?

Tout d’abord, avant de déterminer l’humidité relative, il est nécessaire de commencer par s’intéresser à ce qu’est l’humidité relative exactement. Il se trouve que cette notion correspond à la quantité de vapeur d’eau qui est présente dans l’air qui nous entoure. Celle-ci peut également être retrouvée sous le nom de degré hygrométrique. Pour déterminer la valeur de l’humidité relative, c’est très simple. Vous aurez seulement besoin d’un appareil de mesure bien spécifique, l’hygromètre.

L’hygromètre est un appareil de mesure spécialement conçu pour déterminer la quantité de vapeur d’eau présente dans l’air, c’est-à-dire l’humidité relative de l’air. Cet appareil est très facile à utiliser. Vous pourrez soit utiliser un hygromètre mécanique, soit un hygromètre électronique. Ensuite, vous devrez placer votre appareil sur une surface plane pour qu’il soit bien stable pendant plusieurs consécutives. Vous obtiendrez alors des mesures plus précises. Vous devrez simplement faire attention à ne pas le positionner à proximité d’une source de chaleur. Cela risquerait d’influencer les mesures. Après quelques heures d’attente, votre hygromètre affichera avec précision l’humidité relative de la pièce dans laquelle vous l’avez placé. Vous n’aurez qu’à lire la valeur indiquée sur l’appareil.

Quelle est l’unité de mesure de l’humidité relative ?

L’humidité relative possède une unité de mesure spécifique. Contrairement à l’humidité absolue qui s’exprime en grammes par mètre cube, l’humidité relative, elle, s’exprime par un taux. Ainsi, son unité de mesure se traduit donc par un pourcentage. En mesurant l’humidité relative d’une pièce, vous obtiendrez alors le taux d’humidité, ou taux d’hygrométrie, en pourcentage. S’il est intéressant de connaître le taux d’humidité relative de votre intérieur, il est d’autant plus intéressant de savoir s’il est bien dans les normes recommandées.

Il existe en effet des normes qui vous permettront de savoir si le taux d’humidité relative présent chez vous est correct. Un taux d’humidité relative considéré comme normal et sans impact sur la santé doit être compris entre 40% et 70%. Si après avoir déterminé le taux d’humidité relative chez vous à l’aide d’un hygromètre, vous vous rendez compte qu’il n’est pas compris entre ces deux valeurs, vous devrez agir rapidement. Dans le cas contraire, vous vous exposerez à des risques pour votre santé et pour votre logement. Vous risquez à terme de présenter des pathologies respiratoires, comme de l’asthme par exemple. Votre maison risque, elle aussi, de se dégrader, la peinture et le papier peint pourraient se décoller des murs et des moisissures risquent d’apparaître.

Comment diminuer l’humidité relative ?

Après avoir déterminé l’humidité relative, vous venez de vous rendre compte que le taux affiché ne correspond pas aux normes recommandées. Si le taux d’humidité relative au sein de votre logement est supérieur à 70%, vous devez prendre des mesures le plus rapidement possible. Sinon, vous mettrez votre logement mais surtout votre santé en danger. Rassurez-vous, il existe des gestes simples à mettre en oeuvre pour diminuer efficacement l’humidité relative.

Tout d’abord, l’une des premières choses à faire consiste à aérer votre maison le plus souvent possible. Lorsqu’il fait beau, vous pouvez laisser les fenêtres ouvertes toute la journée par exemple. En hiver, il est important d’aérer suffisamment votre intérieur. En effet, l’humidité relative est sensible à la température. Elle va augmenter en cas de surchauffe d’une pièce, ce qui arrive généralement en hiver lorsque les radiateurs sont allumés et les intérieurs non aérés. Même lorsqu’il fait froid aérez votre logement au moins deux fois par jour. Vous pouvez également veiller à ne pas surchauffer votre intérieur.

Un autre moyen pour diminuer l’humidité relative consiste à installer un déshumidificateur d’air. Cet appareil va permettre d’absorber l’humidité présente en excès dans l’air qui vous entoure. C’est l’équipement idéal pour réduire l’humidité relative chez soi. Vous pouvez en positionner un dans les pièces les plus humides de votre maison, comme la salle de bains ou la cuisine par exemple. Enfin, pensez à vérifier que votre salle de bains est bien équipée d’une Ventilation Mécanique Contrôlée ou VMC. Ce système assure une ventilation optimale à votre pièce en rejetant l’air humide vers l’extérieur.

Ces articles pourraient également vous intéresser