Quel hygromètre pour une couveuse ?


Quel hygromètre pour une couveuse ?

L’hygromètre fait partie des appareils indispensables lorsque l’on possède une couveuse. Ainsi, pour se développer, les embryons contenus dans les oeufs ont besoin de conditions particulières, en particulier concernant le taux d’humidité. Il est donc nécessaire de mesurer et de contrôler régulièrement le taux d’hygrométrie dans votre couveuse. De cette façon, vous offrirez les meilleures conditions de développement possibles à vos embryons qui grandiront de façon optimale au sein de votre couveuse.

Mais alors, quel hygromètre faut-il acheter ? et pourquoi utiliser un hygromètre dans une couveuse exactement ? Quelle est son utilité ? En cas de problème, comment faire pour modifier le taux d’humidité dans une couveuse ? Vous trouverez, dans le petit guide ci-dessous, toutes les réponses à vos questions sur l’hygromètre pour couveuse.

Pourquoi utiliser un hygromètre dans une couveuse ?

Les oeufs sont des organismes très sensibles. Pour vous assurer qu’ils éclosent vous devez les placer dans un environnement favorable. Vous devrez être particulièrement attentif à la température de votre couveuse mais aussi au taux d’hygrométrie qu’elle contient. En effet, pour que vos embryons se développent de façon optimale, ils ont besoin d’un taux d’humidité bien précis. Ce taux va varier en fonction du stade d’évolution de l’embryon. Si le taux d’hygrométrie devra rester le même durant la phase de développement de l’embryon, deux à trois jours avant que l’oeuf n’éclose, il va varier.

Ainsi, le taux d’humidité va directement impacter la taille de la chambre d’air qui est présente au sein de l’oeuf. Pendant le temps d’incubation de l’embryon, le taux d’hygrométrie au sein de la couveuse devra se situer autour des 40%. Cependant, environ deux à trois jours avant que l’oeuf n’éclose, ce taux d’humidité devra augmenter pour atteindre, au minimum, les 65%. Si le taux d’hygrométrie est trop bas, au moment de l’éclosion la membrane interne de la coquille risque d’être trop sèche et de se coller à l’oisillon. Il est donc important de vérifier régulièrement, tout au long du développement de l’embryon, que le taux d’hygrométrie présent au sein de la couveuse respecte bien ces différents chiffres. Ainsi, vous pourrez agir rapidement en cas d’anomalies au niveau du taux d’hygrométrie indiqué par l’appareil.

Comment augmenter le taux d’humidité dans une couveuse ?

Il se peut que le taux d’humidité indiqué par votre hygromètre soit insuffisant. Vous devrez alors agir le plus vite possible pour faire augmenter ce taux. Pour cela, c’est très simple. Il existe quelques gestes à mettre en place facilement pour retrouver un taux d’hygrométrie idéal au sein de votre couveuse. Pour cela, vous pourrez agir sur deux éléments principaux, à savoir l’air qui circule dans votre couveuse et l’eau qu’elle contient.

Pour augmenter le taux d’humidité dans une couveuse, vous allez pouvoir commencer par diminuer la quantité d’air qui y circule. Pour cela, vers l’arrière de votre couveuse, vous pourrez réduire la quantité d’air qui entre à l’intérieur. Diminuer l’air ne signifie pas non plus le stopper complètement. Vous devez toujours veiller à ce qu’un peu d’air circule au sein de votre couveuse. Ensuite, pour augmenter l’hygrométrie, vous pourrez ajouter de l’eau dans votre couveuse. Pour ce faire, vous pourrez remplir les bacs à eau présents à l’intérieur de l’appareil. Au moment de l’éclosion, vous pouvez les remplir totalement. Si cela ne suffit pas, vous avez également la possibilité de déposer des éponges gorgées d’eau à l’intérieur de la couveuse.