Comment réduire l’humidité dans un sous-sol ?


Comment réduire l’humidité dans un sous-sol ?

L'humidité dans une maison est un problème que l'on rencontre souvent. Le sous-sol, de par sa localisation et son aménagement, est bien souvent une pièce très humide. Or, un taux d’humidité trop important peut entraîner des conséquences, parfois désastreuses, sur votre logements mais surtout sur votre santé. Votre intérieur risque de se détériorer et vous pourriez présenter des troubles respiratoires. Il est donc primordial de maintenir un taux d’humidité correct dans votre sous-sol.

Mais alors, quel est le taux d’humidité recommandé dans un sous-sol ? Comment faire pour se débarrasser de l’humidité dans cette pièce ? Pour quelle type de ventilation faut-il opter ? En consultant le petit guide ci-dessous, vous aurez toutes les réponses à vos questions sur l’hygrométrie dans un sous-sol.

Comment se débarrasser de l’humidité dans un sous-sol ?

Le sous-sol est l’une des pièces de la maison dans laquelle le taux d’humidité est le plus élevé. Cela peut s’expliquer par la localisation de ce dernier, qui peut-être semi-enterré ou enterré, ainsi que par son aménagement. En effet, certains sous-sols ne disposent pas de fenêtres. Avant toute chose, vous devez déterminer le taux d’hygrométrie de votre sous-sol. Pour cela, vous pouvez utiliser un hygromètre. Vous pouvez également être attentif aux signes visibles d’humidité, comme des moisissures, des champignons ou encore des tâches suspectes. Si vous repérez un signe alarmant, vous devrez agir pour vous débarrasser de l’humidité avant que des dégâts plus importants n’apparaissent.

Pour venir à bout de l’humidité dans un sous-sol, il existe plusieurs solutions très simples à mettre en place. Ainsi, si votre pièce dispose d’une fenêtre, n’hésitez pas à l’ouvrir le plus possible. La ventilation permettra de diminuer l’humidité de la pièce. Si vous avez l’habitude de faire sécher votre linge dans le sous-sol, il serait préférable de choisir un autre endroit de la maison. Cette pratique a tendance à augmenter considérablement le taux d’hygrométrie. Vous pouvez également installer un déshumidificateur dans votre sous-sol. Cet appareil va permettre d’absorber l’humidité en excès dans l’air environnant. Soyez aussi attentif à un problème de fuites d’eau qui pourrait être à l’origine de l’humidité.

Quelle ventilation pour un sous-sol ?

Le meilleur moyen pour maintenir un taux d’humidité optimal dans votre sous-sol consiste à ce qu’il soit correctement ventilé. Si, dans les autres pièces de la maison, il suffit d’ouvrir les fenêtres, les choses sont plus compliquées dans un sous-sol. En effet, ces derniers ne disposent pas forcément de fenêtres. Vous devrez donc y installer un système de ventilation adapté grâce auquel vous n’aurez plus de problèmes d’humidité.

Une pièce humide comme un sous-sol nécessite une ventilation plus importante qu’une chambre à coucher ou un salon par exemple. Pour cela, plusieurs solutions s’offrent à vous. Ainsi, vous pouvez choisir d’installer une ventilation naturelle ou bien une ventilation mécanique. En ce qui concerne la ventilation naturelle, le procédé est plutôt simple. Il consiste en la mise en place de soupiraux ou de bouches d’aération. Ce moyen est très facile à mettre en place, seulement il dépend beaucoup des conditions météorologiques extérieures. Il est à privilégier si vous n’utilisez pas votre sous-sol régulièrement, mais plutôt de manière occasionnelle. Ensuite, vous pourrez opter pour un système de ventilation mécanique. Pour cela, vous pourrez installer une Ventilation Mécanique Contrôlée ou VMC, dans votre sous-sol. Vous devrez alors raccorder le système au réseau de la maison. Le seul inconvénient est que vous devrez certainement percer le sol au niveau du rez-de-chaussée. Avec ce type de ventilation, même si elle demande un peu plus de travaux, vous ne devriez plus rencontrer de problèmes d’humidité dans votre sous-sol.

Quel est le taux d’humidité pour un sous-sol ?

Comme nous venons de le voir plus haut, le sous-sol est une pièce qui présente un taux d’hygrométrie supérieur aux autres pièces de votre logement. Pourtant, pour profiter d’un air sain et agréable, il est nécessaire que le taux d’humidité respecte des normes bien précises. Dans le cas contraire, l’état de votre sous-sol risquerait de se dégrader très rapidement. La peinture pourrait se décoller et des taches au niveau du sol et du plafond pourraient apparaître. Votre santé pourrait, elle aussi, être en danger. Respirer un air trop humide est très mauvais pour votre système respiratoire.

Dans un sous-sol, le taux d’humidité recommandé doit être compris entre 40% et 70%, tout comme dans les autres pièces de votre maison. Si vous avez des doutes sur le taux d’hygrométrie de votre sous-sol, ou que vous souhaitez le déterminer avec précision, n’hésitez pas à utiliser un hygromètre. Cet appareil vous indiquera exactement quel est le taux d’humidité présent dans votre sous-sol. S’il est supérieur à 70%, vous devrez prendre des mesures sans tarder et installer un système de ventilation plus performant dans votre sous-sol.

Hygrométrie Taux humidité dans une maison Humidité dans le sous-sol

Ces articles pourraient également vous intéresser