Comment (bien) régler un hygromètre ?


4662 vues
Comment (bien) régler un hygromètre ?

Prévenir la prolifération bactérienne, le développement de la moisissure et des allergènes comme les acariens, les démangeaisons oculaires, la sécheresse des muqueuses, les problèmes respiratoires, l'altération des meubles et objets en bois, l'apparition d'une odeur de moisi et de renfermé… l'hygromètre joue un rôle majeur dans le maintien d'une bonne qualité de vie, au quotidien.

Cet instrument météorologique estime la quantité de vapeur d'eau contenue dans l'air. Pour qu'il puisse vous donner des lectures pertinentes et conformes à la réalité, l'hygromètre doit être correctement étalonné et calibré. On vous explique tout ce qu'il faut savoir pour éviter le problème récurrent de l'imprécision de l'hygromètre dans ce guide pratique.

Le calibrage et l'étalonnage de l'hygromètre dans les milieux professionnels

Dns un cadre professionnel, tous les hygromètres doivent être étalonnés périodiquement par un laboratoire accrédité conformément à la norme EN ISO/IEC 17025 « Exigences générales concernant la compétence des laboratoires d'étalonnages et d'essais ». Toutefois, certaines mesures de base et vérifications préliminaires doivent être effectués en premier lieu à l'aide d'un instrument de référence. Un tel instrument doit être utilisé pour vérifier l'étalonnage d'autres instruments secondaires par comparaison afin de détecter les éventuels écarts.

Les instituts de métrologie peuvent étalonner des capteurs d'humidité dans la plage de température de - 40° C à 100° C avec une incertitude ou marge d'erreur de 0,5 % à 1,5 %. Un laboratoire qualifié peut effectuer des étalonnages satisfaisants avec un appareil de mesure du point de rosée à miroir refroidi. Les étalonnages doivent être effectués dans une chambre d'étalonnage fermée, en équilibre, sous des niveaux de température et d'humidité contrôlés.

La méthodologie d'étalonnage la plus utilisée est basée sur la comparaison entre un instrument primaire bien étalonné et un ou plusieurs instruments secondaires. Les instruments primaires et secondaires doivent être conservés dans une chambre d'étalonnage jusqu'à ce que l'équilibre soit atteint à un certain nombre de niveaux d'humidité relative sélectionnés et à une température donnée. Il n'est pas nécessaire que les niveaux sélectionnés soient exactement reproduits, mais l'équilibre doit être atteint.

À ce moment, on connaît exactement le niveau réel d'humidité relative et de température à l'intérieur de la chambre (c'est-à-dire les relevés du compteur de point de rosée) et les relevés individuels des instruments secondaires qui doivent être calibrés. En répétant cette opération, il est possible de tracer les lectures de chaque instrument par rapport aux lectures de référence et d'obtenir les tracés d'étalonnage individuels. C'est la méthode la plus précise, mais elle nécessite une chambre de calibrage et, surtout, un bon instrument de référence.

Le réglage des hygromètres grand public

Pour tester votre hygromètre, on utilisera la technique du sel. Il vous suffit de quelques éléments que l'on trouve souvent dans nos maisons, à savoir :

  • Un petit sac de rangement pour les aliments, avec une fermeture éclair ;
  • Une petite tasse ou un bouchon de bouteille d'un soda ;
  • Du sel de table ;
  • De l'eau.

Remplissez le bouchon de sel et ajoutez suffisamment d'eau pour obtenir une bouillie épaisse. N'ajoutez pas trop d'eau. L'idée n'est pas de dissoudre le sel, mais simplement de l'humidifier. Si vous en ajoutez trop, utilisez des serviettes en papier pour éponger l'excédent. Attendez environ 6 heures. Pendant ce temps, l'hygromètre mesurera l'humidité à l'intérieur du sac. Lisez la mesure affichée par votre hygromètre. S'il est précis, il devrait indiquer une humidité relative d'exactement 75 %. Ajustez l'hygromètre si nécessaire. Si votre hygromètre indique une humidité inférieure ou supérieure à 75 %, vous devrez le calibrer en fonction de son mécanisme de fonctionnement.

  • Si vous avez un hygromètre mécanique ou analogique, tournez le bouton pour le régler à 75 % ;
  • Si vous avez un hygromètre digital ou numérique, utilisez les boutons pour le régler à 75 % ;
  • Si vous ne pouvez pas régler votre hygromètre (certains modèles ne peuvent être calibrés), notez le nombre de points de pourcentage au-dessus ou au-dessous de 75 %. La prochaine fois que vous utiliserez votre hygromètre, ajoutez ou soustrayez quelques points de pourcentage pour obtenir une lecture précise.

Les solutions salées créeront une atmosphère spécifique à l'intérieur du sac en raison de la pression de vapeur modifiée. Le simple fait d'utiliser de l'eau distillée, par exemple, vous donnera exactement 100 % d'humidité relative, et une solution saturée de chlorure de lithium vous donnera environ 11 % d'humidité relative. Gardez à l'esprit que cela n'est vrai qu'à température ambiante (20 °C). Le sel de table (chlorure de sodium) a tendance à être très stable à cet égard (moins de 1 % de variation entre 0 °C et 30 °C).

Quelques points restent à noter pour conclure ce guide de réglage des hygromètres :

  • Certains hygromètres voient leur degré de précision fluctuer de manière plus ou moins importante avec le temps. Il est préférable de tester votre hygromètre tous les 6 mois pour maintenir des lectures précises ;
  • L'humidité relative d'une cave à cigares doit être maintenue entre 68 et 72 % pour qu'ils restent frais et qu'ils conservent tous leurs arômes ;
  • Utilisez la même méthode de test de sel en utilisant l'un des éléments suivants : le chlorure de lithium, le chlorure de magnésium, le carbonate de potassium ou le sulfate de potassium. Les résultats doivent être respectivement de 11 %, 33 %, 43 % et 97 % d'humidité relative.